11/05/2007

LA LEGENDE DES FLEURS :LA MARGUERITE

Il était une fois une jeune fille qui habitait avec sa grand-mère, une maisonnette, dans une forêt à la périphérie d’un village, près d’une rivière. Elle s’appelait Marguerite.

Elle était bien triste car elle s’imaginait être laide et ne jamais pouvoir conquérir le cœur d’un garçon qu’elle aimait. Alors elle pensa se confesser à une bonne et belle fée qui régnait sur la rivière.

La fille la pria de lui donner un peu de sa beauté. Après avoir écouté toute son histoire, lafée dit à Marguerite qu’elle se trompait car, certes, le garçon de ses rêves avait mille raisons pourl’admirer.

Mais la fille ne voulait pas y croire. Comme la fée ne put accomplir son désir, elle latransforma en une fleur toute pareille à la fille délicate, avec des pétales blancs comme sa peau et le centre jaune comme avaient été ses cheveux.

La fée lui donna même un nom : MARGUERITE. L’année suivante les jeunes gens du village virent le long de la rivière, des champs de marguerites. Le garçon que Marguerite avait aimé, les apprécia tellement qu’il en planta quelques unes dans son jardin, sans savoir qu’elles étaient nées de l’amour d’une fille pour lui.

Il est possible que la fée ait eu raison de dire que le garçon aurait aimé Marguerite... Depuis, garçons et filles rompent un à un les pétales d’une marguerite pour savoir si leur amour est partagé : ... il m’aime, ... il ne m’aime pas, ... elle m’aime, ... ?

17:30 Écrit par Ruth dans contes | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

10/05/2007

LA LEGENDE DES FLEURS : LE MUGUET

Notre histoire commence dans une famille qui vivait dans un petit village. Même s’ils étaient pauvres, l’amour profond qui réunissait la mère, le père et leur petite fille les rendait heureux.

La fille jouait et chantait dès l’aube jusqu’au soir. Mais un accidentaffreux mit fin à ce bonheur en tuant ses parents.

La petite resta seule au monde. Un matin, la Reine des Fleurs qui surveillait leur merveilleux jardin, fut étonnée de la voir solitaire et accablée de tristesse, en cueillant les fleurs qu’elle avait tant soignées.

Marchant sur ses pas, elle la vit s’arrêter face au tombeau de ses parents, le couvrant defleurs et de chaudes larmes. La Reine envoya vers elle un parfum qui la fit s’endormir sur place. Puis, elle parut dans son rêve en lui disant : “ Grâce à ta gentillesse envers la Nature et parce que tes parents te manquent tant, je vais te transformer en fleur, au printemps, pour rester avec eux. ”

Se réveillant, la petite se souvint du rêve et elle en fut très contente. Elle alla à la maison, attendant avec impatience l’arrivée du printemps.

En effet, au mois de mars, tout le village constata sa disparition. Et les gens ne furent pas moins étonnés de voir sur le tombeau de ses parents une petite fleur unique au monde. Les petites floraisons étaient blanches et ressemblaient à des larmes d’enfant.

De plus, elle était enveloppée de deux grandes feuilles vertes. Seule la Reine des Fleurs savait qu’elles étaient les deux parents de la fille qui laprotégeaient, en l’embrassant de part et d'autre.

C’est ainsi qu’une nouvelle fleur parut au monde. Elle fut appelée LE MUGUET. Dans mon pays, son nom est “ PETITE LARME ” ; elle ne vit que pendant le printemps et maintenant nous savons bien pourquoi.

18:15 Écrit par Ruth dans contes | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

09/05/2007

LA LEGENDE DES FLEURS : LE LYS

C’était au début du printemps. La Déesse - Nature jeta un coup d’œil sur la Terre et aperçut un immense domaine royal, entouré d’un jardin aussi large où il ne poussait que des chardons.

Au milieu de son jardin, le Roi-Maître, qui s’appelait “ Lys ”, regardait d’un air chagrinautour de lui et pleurait. Il aurait volontiers offert une bonne partie de sa fortune si même une fleur s’était épanouie dans son jardin.

Attendrie par sa souffrance, la Déesse décida d’accomplir ce désir mais pas avant qu’il fasse preuve d’humanité envers ses prochains.

Ainsi, un jour, une envoyée de la Déesse, pareille à une pauvre vieille femme fatiguée par les années, s’arrêta à la Cour Royale en demandant asile et soin.

Le Roi fut profondément touché par sa requête. On savait qu’une sorcière lui avait préparé une potion-miracle pour une jeunesse et une vie éternelle, avec la consigne de ne jamais se séparer de la liqueur. Mais sans hésiter, le Roi l’offrit àla petite vieille.

Le lendemain, elle avait disparu comme par enchantement. Rêveur, le Roi se promenait à travers son jardin et il fut étonné de voir à la place de la forêt de chardons, des milliers de feuillesvertes. La deuxième envoyée de la Déesse fut une très belle fille qui était aussi la plus pauvre de la contrée. Avait sonné l’heure de son mariage. Mais il lui était impossible de s’acheter la robe de cérémonie.

De nouveau généreux, le Roi lui en fit don. Sa blancheur était d’un éclat sans pareil et les plis la rendaient si ample que deux pages devaient la tenir. A l’aube, la jeune fille n’était plus là.

A sa place, dans le jardin, à côté des feuilles, il y avait des fleurs blanches et étincelantes dont les pétales ressemblaient aux plis de la robe de mariée. Le jardin royal devint un vrai paradis. Une raison de plus pour que les ennemis du Roi se préparent à le détruire ! Mais la Déesse-Nature veillait toujours sur lui et, de plus, elle était très contente de la noblesse qu’il avait prouvédevant la souffrance humaine.

Voilà pourquoi elle dota les fleurs d’un parfum si fort qu’à la tombée du jour, quand les ennemis s’approchèrent du jardin, ils s’endormirent sur place.

De bon matin, ils partirent honteusement, sans jamais penser à toucher les fleurs royales. Dès lors, il y eut sur la terre : le Lys, cette fleur fort parfumée, d’un blanc étincelant, sidélicate et tendre, comme les faits du Roi Lys, dans le jardin duquel la Nature l’a planté pour la première fois.

--------------------------------------------------------------------------------

17:15 Écrit par Ruth dans contes | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |