09/04/2007

La mystérieuse sonnerie du téléphone

  J'étais dans un supermarché, et le caddie était plein.

 

  Je propose à ma femme:

 

  "Je t'apporte un caddie vide, et je paye et vais déjà ranger celui-ci dans la voiture" "D'accord" me répond-elle.

 

  Aussitôt dit aussitôt fait, me revoici dans le supermarché. Je cherche ma femme en vain.

 

  "Bon, puisque je ne la trouve pas, je vais lui téléphoner"

 

  Ca sonne, ça sonne, mais sans décrocher. Je cherche puis je réessaye.

 

  Ca sonne, et je me rends compte que j'entends au loin la sonnerie. Je vais dans la direction, guette pour voir sa

silhouette... rien. Mais pourquoi ne décroche-t-elle pas, puisque le téléphone sonne?

 

  Je réessaye encore et encore, dans le brouhaha du supermarché, j'entends bien la sonnerie, mais impossible de déterminer exactement la direction. Je crois la voir dix fois, vingt fois, en vain.

 

  Le temps passe, je m'impatiente. Je ne comprends rien. Le téléphone est branché puisque j'entends la sonnerie. Elle est là...

a moins qu'elle n'ait posé le téléphone quelque part? Ou qu'on le lui ait volé?

 

  ...

 

  Finalement je l'aperçois à une caisse.

 

  "Pourquoi ne décroches-tu pas? Je t'ai appelée 100 fois!"

 

  "Tout simplement, mon chéri, parce que c'est TOI qui a mon téléphone... dans ton sac à dos!!!"

 

                                   --o0o--

 

  Je me téléphonais donc à moi-même sans m'en rendre compte.

 

  Combien de fois, dans la vie, nous téléphonons-nous à nous-mêmes

sans nous en rendre compte?

 

  A chaque fois que nous reprochons vivement quelque chose à une autre personne, il est utile de voir pourquoi cela nous fait autant d'effet, à quelle peur, quel complexe, quelle expérience négative cela nous relie.

 

  Nous croyons "téléphoner" à un autre... alors que nous ne faisons que laisser sonner un téléphone dans notre dos, sans

le décrocher!

 

................................................................................

 

"Gardons le silence pour entendre les murmures des dieux".   

Ralph Waldo Emerson

17:00 Écrit par Ruth dans contes | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

super texte stella , belle leçon , je passe te souhaiter une tres douce soiree . bisous . yepa

Écrit par : yepa | 09/04/2007

Allô ! Juste un petit coup de fil pour te souhaiter une excellente journée.

Amicalement,

Écrit par : Rafaël | 10/04/2007

Les commentaires sont fermés.